En plus des patrons de couture et des zooms sur de nouvelles techniques, je tenais également à proposer une vidéo explicative . J’y montre tous les petits gestes qui peuvent manquer à un livret. Après moults péripéties, la vidéo a pu être mise en ligne, et complète celle qui explique comment travailler le jersey. Normalement avec toutes ces informations tu devrais t’en sortir comme un•e pro !

Mais avant de visionner la vidéo explicative sur le montage de PAM, je voulais t’en dire plus sur ce premier patron. (Si tu n’as pas envie de lire tout mon bla bla, la vidéo se trouve en bas de l’article)

Comment est né le patron Pam ?

Pam est née il y a maintenant plus d’un an…

Je faisais ma ronde habituelle dans les boutiques de tissus pour trouver le saint graal qui allait m’aider à passer l’été à Paris. J’ai d’abord trouvé un tissu à pois, léger, pas transparent… VENDU ! Je suis donc rentrée avec mon butin. J’ai fait tourner mon cerveau dans tous les sens pour avoir un robe simple, et ne fasse pas « coucou je vais à la plage ». Je voulais une robe qui puisse dissimuler au mieux les bretelles de mon soutien-gorge. L’idée était également qu’elle ne sois pas trop proche du corps.  Cet été là, j’avais retrouvé gout à manger des glaces et autant te dire que mon corps n’as pas aimé…
Très ben, je ferai donc une robe / débardeur loose !

Le cheminement de l’idée : 

J’ai donc fait le patron de ma robe et l’ai monté le même jour (quand j’ai une idée en tête…). Ça tombe bien, le lendemain une journée de canicule était prévue !

Le lendemain, j’enfile donc ma robe spéciale canicule pour aller au travail. Là, ma collègue s’exclame d’un grand « ho mon dieu que c’est frais beau, bla bla bla ». Ce qui n’a fait que me réconforter dans le choix du tissu, de la matière et du patron que j’avais réalisé. Cette robe m’a tenue je pense tout l’été et m’a sauvé plus d’une fois d’un plongeon dans la Seine.

Premier patron Fiat Lux :

Plus tard dans l’année, Fiat Lux a commencé à faire son entrée plus sérieusement dans ma tête et sur les papiers.
Il fallait que je sélectionne parmi mes 1000 (au moins) idées un premier patron, un patron pour l’été !
Quelle était la robe d’été que j’avais bien pu mettre le plus souvent dans ma vie ?
Une robe longue !
Quel était le style que j’apprécie le plus pour ne pas avoir chaud ?
Une robe débardeur !

J’ai donc pris l’idée la robe qui avait cartonné dans mon dressing l’été dernier en y mixant des souvenirs de la canicule de 2003, et le patron PAM était né.

Les techniques à apprendre sur le patron PAM

Le jersey est quand même un tissu phare en été. Il est pratique à porter, ne se froisse pas trop, confortable… bref, tout le monde l’aime !

Et si, tu apprenais à coudre du jersey à la machine à coudre ?

Combien de fois j’ai entendu « je ne peux pas coudre de jersey, je n’ai pas de surjeteuse » ?
Par ce premier patron, j’ai voulu démontrer par A+B qu’il était possible de coudre du jersey avec une simple machine à coudre et que ce n’était pas si compliqué que ça. Certes, ce sera plus long qu’avec une surjeteuse mais maintenant tu ne pourras plus dire « je ne peux pas ». Et puis comme tu seras dans ta lancée, tu vas même pouvoir apprendre à faire des boutonnières sur du jersey.

Quand et comment porter PAM :

Ce que je voulais dans cette robe c’était être le maximum à l’aise. C’est dans cet optique que je l’ai créée évasée. PAM, c’est un peu la copine qui va te dire : « Allez, une glace en plus, c’est pas grave, on verra rien, regarde, tu blouse avec la coulisse de taille et hop, ni vue ni connue ».

PAM, c’est aussi le vêtement passe-partout :

  • Avec ou sans ceinture pour la plage, le tout avec des tongues et ton plus gros cabas.
  • En débardeur / short en ville ou rando avec ton sac à dos.
  • En jupe dans la ville ou pour aller boire l’apéro.
  • Et j’ai même testé l’option bureau en robe avec une veste de tailleur et je peux te dire que tout l’espace co-working s’est retourné sur moi (ouais, bon, enfin le serveur du bar pour que je récupère la monnaie…)

La robe PAM

Les dernières infos pour coudre PAM

  • Par ordre de difficulté technique (de plus simple au plus difficile) : 1 Le débardeur, 2 la jupe, 3 la robe.
  • Pense à toujours faire une toile avant ta version finale (comme pour tous les patrons de couture). PAM a été créé sur une taille standard (T40, 1m65). Si tu veux être sure à 100% qu’il t’aille à la perfection, réalise un « brouillon » de ton vêtement pour agrandir ou rétrécir certaines parties.
  • Erratum pour le livret : page 9, étape 3 : Tu peux coudre tout du long sans laisser les 5 cm ouverts en début et en fin de couture.
  • Et si tu as le moindre doute ou que tu veux toi aussi ta version de PAM, regarde par ici, tu devrais pouvoir trouver ton bonheur.

ACHETER PAM 

Maintenant, place à la vidéo de montage :

 

 

2 Commentaires sur “Découvrir et coudre le patron PAM

  1. Pingback: Pam, Fiat Lux | Ma valise déborde

  2. Cassiope says:

    Sympa le concept, un patron un apprentissage. Le débardeur Pam est sympa aussi mais pour moi, le jersey ça va, j’adoooooore (tout confort et pas de repassage y’a que ça de vrai) mais je vais suivre le blog pour voir tes autres patrons. C’est juste dommage que tu ne mettes pas de dessin technique du patron ni de photo de la jupe, quelle type de taille ? C’est souvent là que le bat blesse avec les jupes en jersey et les petits ventres…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.