Les Soldes et le slow DIY


Comme tous les ans, en janvier et juillet c’est les soldes. Comme tous les ans, il y en a trop partout tout le temps ! Chez Fiat Lux, j'adapte un système de réduction de prix différemment, je t'explique ...


Les soldes, ce que tu ne sais peut-être pas


La réalité

Quand on est artisan ou créateur, pendant des années (à moins d’avoir la chance d’avoir une personne pour nous aider financièrement ou un prêt bancaire) on est un peu ric-rac. On met le peu d’argent que nous avons dans notre entreprise car nous y croyons ! Certains ont même un second travail à côté pour payer le loyer et leur matériel de travail. Malheureusement cela ne leur permet pas de se consacrer à 100% à leur entreprise ce qui est vraiment difficile à gérer au quotidien. Beaucoup baissent les bras alors que leur concept est génial mais ils manquent cruellement de temps et d’énergie.

Le temps de réalisation

Admettons, cet artisan / créateur (de patrons par exemple), cherche à faire les choses bien :

  1. En premier vient le temps de la réalisation et de la recherche du modèle. L’inspiration ne vient pas en une heure !

  2. L’élaboration du premier prototype et diverses modifications.

  3. Le patron et la gradation prennent ensuite le relais.

  4. Un fois que tout est OK, il faut faire imprimer les patrons/livrets/packaging.

  5. Une fois le prix négocié le mieux possible pour que tout le monde s’en sorte correctement, il faut :

  6. Coudre le modèle de présentation, le photographier, le mettre en page et le présenter correctement.

  7. S’ensuit enfin la communication, la mise en ligne sur le site, la mise en packaging, la préparation postale et encore plein d’étapes qui prennent un temps fou.

Le prix de vente

Après tout ce cheminement un patron est vendu 15€. Sur les 15€, les coûts du papier sont d’environ 1/3, on rajoute les diverses charges ainsi que la marge de vente.

La marge, c’est cette somme que l’artisan doit rajouter pour la vente de son produit afin de pouvoir avoir de la trésorerie. Elle permet aussi de payer les factures ainsi que de verser des salaires. Bien souvent quand on débute, les marges sont vues à la baisse pour ne pas afficher un prix qui fait saigner les yeux des acheteurs. On ne peut pas prendre le risque de faire baisser les couts de production en produisant à grande échelle. Les marges étant limitées, elles sont à peine suffisantes pour mettre de côté afin de créer le prochain produit.

La plupart des startups, passent par une étape où elles ne font aucun bénéfice, voire n’ont aucun revenu. Elles n’arrêtent pas de dépenser du cash. Il existe même un terme pour décrire la cadence à laquelle le cash est dépensé : le “burn rate”. Du cash qu’elles ont obtenu d’investisseurs, qui ont parié sur le fait que l’entreprise deviendrait profitable après quelques années de dépenses. Les artisans et commerçants le font souvent sur fonds propres (leurs économies), donc le risque est bien supérieur.


Production de masse

Les grosses entreprises font régulièrement produire à l’étranger des quantités astronomiques pour négocier plus facilement les prix. Elles ne se soucient pas forcément de la qualité de leur matière première ni du contrôle qualité. L’écologie et les conditions de travail des employés sont souvent sacrifiées au profit de la productivité MAIS ce sacrifice génère de fortes économies et permet de très grosses marges.

La différence entre ces deux types d’entreprises commence à apparaître ! On ne peut pas demander à une petite entreprise de proposer des pre-soldes, soldes, black friday, ventes privées… tout au long de l’année à -50%. En effet, elle n’a tout simplement pas ces 50% de marge MAIS essaie de produire intelligemment, éthiquement et résponsablement.

Faire des soldes n’a pas de sens pour une entreprise comme Fiat Lux Patrons car :

  • Les patrons ne sont pas périssables, ils sont réalisés sur un support de qualité et perdurent dans le temps.

  • Le patron proposera toujours au moins 1 version du vêtement intemporelle. La recherche stylistique prendra un certain temps pour que le style puisse perdurer dans le temps et soit original à la fois !

  • L’entreprise estime le stock avant la production. La production des patrons est calculée pour l’année afin de stocker dans l’atelier et ainsi éviter les transports.

  • Le prix des patrons est calculé de façon juste aussi bien pour l’entreprise que pour l’acheteur. Il permet de faire travailler dans de bonnes conditions des employés de PME ainsi que de limiter la pollution.

Une démarche éthique

Je t’ai peut-être expliqué tout ça alors que tu le savais déjà ? Alors saches que tu me plais !

Si tu penses responsable et éthique tu as donc compris que tu investissais à long terme en achetant à la fois :

  • Au moins 3 patrons en un seul.

  • Plusieurs styles différents.

  • Divers sujets techniques de couture.

  • Une évolution dans ta démarche de couturie·r·e.

Ce que je te propose, c’est de continuer à avoir un raisonnement éthique pendant les soldes. Tu peux aussi relayer cet article à ton entourage pour le motiver à avoir une démarche de consommation plus durable.


Mieux que les soldes, pour le slow DIY

Pour conclure mon monologue et te remercier d’avoir pris de ton temps pour me lire, je vais te faire un cadeau !

Ce cadeau je le fais à chaque lancement de patron pendant une semaine ! Cette démarche permet aux deux parties d’être avantagées : elle t’offre une réduction de -15% et te permet de découvrir Fiat Lux Patrons qui est encore une toute jeune entreprise ; elle me permet d’estimer la popularité du patron et de me projeter sur les futures ventes.


Si tu souhaites me faire un très beau cadeau, tu peux partager ta réalisation avec #fiatluxpatrons

Tu ne sais pas à quel point un créateur / artisan peut être touché par ce petit geste qui en dit long sur son travail ( et luzi fais aussi de la pub pour continuer à évoluer)